Connexion

Menu principal

Vous êtes ici

Que la lumire soit

Par Pascal CARDON

On nous demande souvent pourquoi notre choix se porte sur les phares Hartenberger. Il est vrai que la marque Hartenberger est une valeur sûre, mais beaucoup d'autres marques de phare le sont également.

Un bon phare, c'est celui avec lequel vous vous sentirez bien pour partir plonger.
Mais pour être plus précise, les principaux critères quant au choix d'un phare sont les suivants:
- la taille et le poids
- la puissance
- l'autonomie
- puis le prix... évidemment!

Un phare ne doit être ni trop gros ni trop petit. Vous devez pouvoir le tenir facilement (observez bien la forme de sa poignée). De plus, vous devez pouvoir l'accrocher à votre stab. Un bon mousqueton qui le retient à votre gilet est le meilleur moyen de le retrouver sur le bateau malgré une remontée à l'échelle parfois périlleuse en cas de mer agitée!
Un phare d'une longueur de 20 à 25cm est un bon compromis.

Un bon phare doit être assez puissant avec un minimum de 35W et un maximum de 100W. Et si vous optez pour un phare halogène, c'est-à-dire avec un variateur, une puissance de 20W peut suffire. Dans le cas d'un phare halogène, vos accus seront de type MIMH. Je vous conseille de lire l'article de Pascal pour apprendre comment entretenir vos accus.
Le variateur vous permet de faire varier l'intensité de votre éclairage de 25 à 100%. Vous pourrez donc mieux gérer votre autonomie en lumière.

L'autonomie d'un phare doit être de 30 à 40 minutes pour un phare de 50W. Il doit vous permettre de pouvoir faire deux plongées en tous les cas. Ceci car il n'est pas toujours aisé de recharger les accus entre deux plongées.
Un petit conseil : Ne jamais toucher les ampoules avec vos doigts car cela réduit leur durée de vie.
Un deuxième petit conseil : N'oubliez pas d'emporter une ampoule d'avance avec vous, surtout lorsque vous voyagez au loin. Il existe de nombreux modèles d'ampoules, et les modèles ne sont pas interchangeables.

En ce qui concerne le prix, internet nous permet tous les comparatifs possibles. Attention, au prix du phare il faut parfois rajouter celui du chargeur! Dans de nombreux cas, il existe des chargeurs rapides qui réduisent le temps de charge.
Le prix, ainsi que le rapport qualité/prix des phares de la marque Hartenberger expliquent pourquoi beaucoup d'entre nous ont choisi cette marque. Mais avec le temps, je peux vous affirmer que ce qui nous a séduit le plus chez Hartenberger, c'est son S.A.V.
Avec internet, il est très facile d'aller sur le site Hartenberger, très détaillé, mais pas encore traduit en français! Et si vous commandez en Allemagne, ce sera encore moins cher malgré les frais de port et de contre-remboursement, que si vous l'achetiez en France!

Entretenir son phare de plonge

Par Pascal CARDON

Ces Conseils sont valables pour tous les Phares de Plongée, quelque soit la Marque ! Pour ceux qui préfère imprimer cliquez ici

Conseil important :
Bien que tous les Phares puissent être déchargés de façon continue (comme pour une plongée de nuit), il est toutefois conseillé de couper de temps en temps l'éclairage afin de soulager un peu la batterie et la laisser refroidir, vous y gagnerez en autonomie totale et surtout en durée de vie de celle-ci.
Il est important de savoir que les Phares de Plongée ne sont pas prévus pour fonctionner hors de l'eau, certains plongeurs l'ont appris à leur dépens !
Un phare, même de faible puissance, peut embraser des matières inflammables s’il s’allume ou reste allumé. Bon nombre d’articles de notre activité son fabriqués en nylon et autres matières synthétiques (sac de plongée, gilet stabilisateur, combinaison…), lorsque ceux-ci se trouvent en contact direct avec le hublot (ampoule allumée) la chaleur fait fondre les fibres et finit par les enflammer. C'est l'eau qui assure le refroidissement !
Lire la notice fournie avec le Phare avant utilisation (c'est toujours pénible et on pense toujours pouvoir s'en passer mais quand on la lit , il est parfois trop tard !)

Différence entre une Lampe et un Phare de Plongée.
Une lampe de plongée dépasse rarement un puissance de 3 à 10 Watts et est alimentée par des piles (à changer régulièrement voir très souvent). L'étanchéité de ces modèles laisse souvent à désirer, en effet la production en masse ne permet pas d’avoir des contrôles visuels de tous les articles et surtout en ce qui concerne les portées de Joints Toriques (présence de bavures de plastique laissant l'eau rentrer).
Le Phare de Plongée quand à lui est rechargeable et les puissances varient entre 10 et 100 Watts pour les plus courant (il existe sur le marché des phares beaucoup plus puissant notamment pour le tournage de films). Il comprend donc une Batterie d'accumulateurs et un chargeur Secteur. La fabrication elle aussi est complètement différente puisque réalisée par petite série et avec une précision du centième de millimètre. L'eau est donc "stoppée" avec précision. Les Phares de Plongée sont aussi conçus pour résister à de plus grandes profondeurs alors que certaines lampes "implosent" à -40 mètres ou deviennent impossible à utiliser car la pression bloque souvent les commandes de marche/arrêt ou autres fonctions. Le prix est un autre facteur important les différenciant, en effet une lampe vous coûtera entre 30 et 80€ alors q’un phare oscillera entre 230 et 700€.

Vieillissement et Autonomie des Phares de Plongée
Lorsque votre Phare "vieilli", il perd en Autonomie (jusqu'à environ 5% maximum par an suivant le cas), pour lui redonner une "nouvelle jeunesse", sans pour cela changer la batterie, il suffira alors de "monter" une Ampoule d'une puissance immédiatement inférieure.
Par exemple: si votre phare a une puissance de 35 watts, il est possible de "monter" une ampoule de 30 watts qui vous donnera une lumière égale. L’autonomie est très importante dans le choix d’un phare, il est préférable d’avoir une puissance minimum de 50 watts (12 volts) avec une autonomie de 50mn à 1 heure.
Lorsque vous changerez l’ampoule pour une puissance inférieure, votre phare aura une autonomie plus importante.

Plongée de Nuit ou en Grotte ou en Épave Profonde
Ayez toujours deux Lampes ou un Phare et une Lampe (avec Piles en bonne état)

Comportement des Accumulateurs
Un accumulateur se comporte à peu-près comme une éponge; à savoir si vous le rechargez lentement comme du goutte à goutte sur une éponge vous aurez alors une capacité maximum. Par contre avec un chargeur rapide, c'est un peu comme-ci vous jetiez un seau d'eau sur une éponge sèche: vous n'aurez pas toute la capacité que celle-ci ou celui-ci pourrait absorber !
Évidemment, dans certains cas précis, on ne peut faire autrement !
Mais sachez toutefois que c'est dans les premières heures de charge là où la tension des accumulateurs est la plus faible et par conséquent le courant de charge le plus fort que vous rechargerez un maximum. Profitez donc aussi des quelques heures entre la plongée du Matin et celle de l'Après-midi pour compléter la charge de votre Phare.

Chargeurs Lents
Le temps de recharge d’une phare est proportionnel à la décharge précédente.
Par exemple: pour un Phare ayant 50mn d'autonomie, si vous ne l’avez utilisé que 25mn durant la plongée. Il vous suffira de le charger pendant 6 heures au lieux de 12 heures. La fin de charge est indiquée par un léger échauffement du corps du phare. De même une bonne charge se traduira par un échauffement du chargeur. Débrancher le chargeur dès cet échauffement et n'allumer pas l'ampoule (c'est en effet à ce moment là que la tension est maximum et l'ampoule serai détruite). Attendre 5 à 10mn pour une parfaite ventilation et replacer le bouchon de recharge. Eviter d'allumer le Phare avant au moins 1 à 3 Heures pour être sûr que la tension dans les accus soit revenue à la normale.

Chargeurs "Rapides" et ses problèmes
Les chargeurs rapides chargent en quelques heures au lieu de 12 à 14 heures. Lors d’une charge lente, les accus sont rééquilibrés par le chargeur (c’est à dire que certains éléments peuvent contenir une intensité plus importante que leurs confrères). En utilisant un chargeur rapide, les accus ne peuvent s’équilibrer et ceci peut engendrer une surcharge. Ce qui se produit alors c'est au mieux l'ouverture des soupapes de sécurité des éléments concernés avec dégazage important, voir même sortie de potasse corrosive attaquant de suite tous les éléments et les perforant à la longue. Au pire c'est l'explosion des éléments concernés ! (demander à IGOR !!!!). Bien évidemment les chargeurs rapides ne sont pas à proscrire, il est préférable de les utiliser lors de séjours où il est impossible d’effectuer des charges lentes (croisières…..). En revanche, il est nécessaire après un de ces séjours d’effectuer une remise à niveau des accus en les déchargeant (attention pas complètement) et en les rechargeant par une charge lente.

La lumière baisse
Dès que la lumière faiblit, couper aussitôt votre Phare !
Cet à ce moment là que les risques pour votre batterie sont les plus importants.

Joints Toriques montés sur les Phares de Plongée
Le démontage doit se faire uniquement avec un outil non "agressif"; par exemple avec un cure-dent, un capuchon de Stylo. Jamais avec une aiguille ou une pointe dure, car le risque d'abîmer le joint est grand ou pire de rayer la portée du joint sur laquelle il est monté (par exemple la gorge sur un bouchon de Phare); cela pourrait provoquer une micro-fuite. Une des meilleurs façons de déposer le joint sans l’abîmer, est de l'essuyer un peu avec un chiffon ou un papier crépon et de provoquer sur celui-ci une hernie avec les doigts; il suffit alors de glisser en dessous le cure-dents et de faire basculer le joint hors de son logement sur le côté.
Graissage: avec de la graisse Silicone style "Robinet Médical" ou ordinaire si vous n'en trouvez pas (cette dernière fait "gonfler" les Joint-toriques, bon dans certains cas comme pour les Hublots, mauvais dans d'autres comme les bouchons qui deviennent indémontables). Ne pas mettre trop de Graisse, cela nuit plus qu'autre chose à l'étanchéité (un film suffit); par contre dans les filetages pas de problèmes
Problème du Hublot et de son Joint-Torique d'étanchéité
Si le joint du bouchon de votre phare est régulièrement graissé, il n'en est pas de même pour celui du hublot. Hors ce joint, d'une importance primordiale est régulièrement en contact avec l'eau de mer et le sable. De ce fait en l'absence de graissage, il a tendance à se craqueler du côté eau, sans compter sur les rayons ultraviolet qui accentuent le phénomène. Au bout d'un certain temps l'eau rentre par les micro-fissures ainsi créées et commence par détériorer la parabole occasionnant une perte du pouvoir réfléchissant de celle-ci. Puis c'est la partie intérieur du Phare qui se trouve corrodée, le bloc Batterie, l'électronique et ainsi de suite. N'attendez pas l'extrême limite. A l'aide d'une loupe, après l'avoir nettoyé minutieusement (avec un petit pinceau brosse par exemple), examinez ce joint. A la moindre micro-fissure apparente (ou craquelures), apportez votre phare à un spécialiste qui se chargera de changer ce joint.

Contacteur
La plus-part des Phares possèdent des contacteurs type ILS ou Micro-Switch dit à contact "autonettoyants". Par conséquent pensez à nettoyer les contacts de temps en temps et surtout avant le début de saison de plongée. Pour ce faire, débrancher l'Ampoule et faites fonctionner quelques dizaines de fois ce contacteur. Ainsi, vous éviterez le phénomène d'arc électrique qui se produit notamment avec l'ampoule de puissance maxi, et des contacts oxydés par le temps, qui détruit de manière irréversible ce contacteur et qui nécessite de ce fait le retour en Usine du Phare.

 

Comment détruire rapidement un Phare de Plongée ?

Comment "claquer" à coup sûr l'ampoule du Phare ?
Allumer le phare quelques secondes pendant la charge ou juste après la fin de celle-ci. Ou bien en Plongée allumer votre phare et taper celui-ci (en particulier la tête) sur un rocher, le filament proche de la fusion tombera instantanément.

Comment faire rouiller l'intérieur du phare et ses composants ?
aussitôt arrivé à la maison après la plongée, rincer (ou pas) le phare, puis aussitôt ouvrez- le de façon à ce qui reste d'eau dans les filetages ou les bouchons, pénètre à l'intérieur. La rouille et l'oxydation vont pouvoir commencer leur travail.

Comment détruire irrémédiablement le bloc batterie et le reste ?
Lorsqu'une entrée d'eau (même légère a été repérée) ou qu'un ou plusieurs accumulateurs commencent à couler (par vieillesse ou autre problème), bien refermer le Phare et attendre un minimum de quelques mois pour le porter à réparer. Comme cela, outre le bloc batterie vous serez sûr que le reste (composants électroniques, prise de recharge, parabole, ou parties aluminium si votre phare en est constitué ) sera lui aussi définitivement perdu.

Comment faire "griller" rapidement un Chargeur de phare ?
Dès que vous constatez que votre phare ne donne plus toute sa puissance (un ou plusieurs éléments accumulateurs à 0 Volt), insistez bien avec le chargeur, celui-ci va rapidement sur-chauffer puis "griller".

Comment tuer à coup sûr un Bloc Batterie d'Accumulateurs ?
Lors de la plongée, allumer votre Phare dès l'immersion surtout s'il n'y a rien à voir pendant la descente (mis à part la plongée de nuit), arrivé au fond ne l'éteignez pas de façon à éviter des périodes de refroidissement, puis quand la lumière commence à "jaunir" insistez bien encore quelques minutes jusqu'à l'extinction complète. Arrivé à la maison, surtout ne le rechargez pas et rangez-le soigneusement jusqu'à des jours prochains ou mieux jusqu'à la prochaine saison.

Comment provoquer de la condensation à l'intérieur d'un Phare ?
Sur le bateau, laisser le phare au soleil pendant au minimum une heure (ou plus), puis le saisir et l'immerger rapidement, par exemple en sautant à l'eau.

Comment provoquer un échauffement interne destructif ?
En utilisant votre phare en dehors de l’eau, soit pour éclairer le pont du bateau ou l’entrée du port.

Comment faire exploser un hublot ?
Très simplement en allumant son phare sur le pont du bateau pendant un minimum de dix bonnes minutes puis en sautant à l'eau (avec le phare naturellement), en principe le choc thermique devrait le faire exploser et permettre enfin le refroidissement par noyade fatidique.

Comment faire exploser ou imploser un phare ?
Certains phares sont rechargeables par l’extérieur et il n’est donc pas nécessaire de les ouvrir. Il faut tout de même savoir q’un accus lorsqu’il chauffe, dégage un gaz et que celui-ci est composé d’hydrogène. L’explosion ou l’implosion, tout dépend de la quantité de gaz et de sa pression, de votre phare se produit généralement lorsque vous allumez l’ampoule. En effet celle-ci peut créer un arc électrique et bien sûr personne n’ignore que l’hydrogène est hautement explosif. Toutefois pour rassurer les heureux détenteurs de ces modèles, un système de soupape de surpression a été montés pour éviter ces phénomènes. Mais si cela arrive de temps à autre pour n’importe quel type de phare, c’est simplement pour les causes suivantes: la soupape n’a pas fonctionné correctement ou le phare a été refermé sans laisser refroidir les accus.

Comment après une entrée d'eau accidentelle être sûr que le Phare sera HS ?
Sitôt l'entrée d'eau constatée et arrivé à la maison, bien laisser le phare "mariner" avec l'eau à l'intérieur et surtout ne pas démonter les accumulateurs, ne pas les rincer à l'eau tiède et avec du savon liquide sous la douche et ne pas les sécher au sèche cheveux (ou par défaut au soleil).

Comment être sûr que l'eau va finir par s'infiltrer dans votre phare ?
Ne graissez jamais vos joints toriques et ne les changez jamais. Ainsi au bout de 5 à 10 ans ils seront déformés par les diverses pressions et "micro-fissurés", permettant ainsi l'infiltration de l'eau. De même les poils de toutes sortes, les poussières et en particulier le sable (inévitable au fond) seront des alliés précieux, surtout pour les portées de joint torique. De même pour ces portées de joint torique (ou gorges) le changement ou plus particulièrement l'extraction du vieux joint à l'aide d 'épingle, de clou ou même de petit couteau sera un bon moyen de rayer définitivement celles-ci.

Comment être à peu certain de ne pas avoir de Phare pour la saison ?
Laissez votre phare reposer dans le sac de matériel sans jamais sans occuper ni même le recharger, puis le sortir vers le mois de Mai ou Juin et le porter à faire réviser ou réparer. Ceci pour s'apercevoir que tout le monde l'a fait en même temps et que de ce fait l'atelier du SAV est déjà saturé par ceux qui si sont pris raisonnablement vers Janvier à Février au plus tard et que de ce fait, il ne peut donner aucun délai pour les derniers arrivés.

Conclusion :
Acheter un phare n’est pas une mince affaire, car il en existe de toutes sortes et à des prix différents. Ces quelques conseils, vous aideront peut-être à faire votre choix. Si toutefois vous n’osez pas faire le premier pas ou vous avez besoin de renseignements plus clairs, je me tiens à votre disposition pour en discuter.
 

En savoir encore plus :

Pour ceux qui veulent prendre leurs renseignements seul, voici des adresses Internet de fabricants et revendeurs de phare.

http://www.hartenberger.de/english/e_ha-000.html
La Rolls-Royce du marché HARTENBERGER (achat possible en direct prix défiant toute concurrence).

http://www.vieuxplongeur.com/e_shop/default.php/cPath/69
Pour info, le Vieux Plongeur tient un Show-room tous les derniers samedi de chaque mois à l’hôtel CAMPANILE de Gennevilliers – 1 avenue Marcel Paul. Vous pouvez commander votre matériel par téléphone et le récupérer sans frais de port.
Tarifs très attractifs par rapport au marché parisien.

http://www.bersub.fr/
Fabricant mais malheureusement pour nous, il ne pratique pas la vente en direct.

http://www.fa-mi.com/

 

Généré par ACID - Thème par HDF93
Copyright © 2006 Herve LABAS